English page

Actualités

Mensualisation du complément de rémunération des diffuseurs

Publié le 20 décembre 2017
|

Mensualisation du complément de rémunération des diffuseurs

MLP procédera au règlement mensuel du complément de rémunération des marchands spécialistes de la presse dès début 2018

 

Alertée par l’AADP (Association pour l’Avenir des Diffuseurs de Presse) et consciente des difficultés croissantes rencontrées par le réseau, MLP a toujours considéré la consolidation du réseau de marchands spécialistes comme une priorité pour l’avenir de la filière, car ils représentent un maillon essentiel de la vente au numéro. Cette décision mise en œuvre aujourd’hui rejoint le discours porté par MLP dans ses différentes contributions et livres blancs rédigés ces dernières années, en faveur d’une revalorisation de la rémunération des points de vente.

Plus de 2400 marchands spécialistes seront concernés par cette mesure. Celle-ci vise à améliorer la trésorerie des commerçants via un règlement mensuel de leur complément de commission, contre 2 versements par an actuellement. Pour les marchands les plus impactés cela peut représenter jusqu’à 40% de leur chiffre d’affaires presse annuel. 

MLP dans son action a souhaité répondre aux besoins urgents des marchands les plus impactés en matière de trésorerie par le versement biannuel qui prévaut à ce jour, et pour qui le versement mensuel présentera un impact significatif et immédiat en termes d’apport de trésorerie. C’est pourquoi le dispositif concerne les marchands dont le complément de rémunération MLP est supérieur à 1000€. Suivant cette logique, le montant des versements mensuels démarre à 67€, mais peut atteindre plus de 2700€ pour les points de vente les plus importants.

Voyant cette démarche comme une première étape dans le processus de consolidation du réseau de vente, MLP est consciente de la nécessité d’avancer également sur d’autres domaines, notamment celui du renforcement du dialogue commercial et fait notamment évoluer ses outils dans ce sens. Mais la messagerie considère que tous les efforts qui peuvent être faits sur d’autres aspects, comme ici la trésorerie, n’ont pas lieu d’être retardés ou mis de côté. 

Par ailleurs, il est important de souligner que ces aménagements n’impactent en rien la stabilité économique de la messagerie, capable de dégager ces fonds sans en faire supporter le coût aux éditeurs. Cette opération reste neutre pour les éditeurs MLP dont le coût de distribution reste inchangé. Après un aménagement de ses barèmes, MLP et son Conseil d’Administration qui a d’ailleurs voté l’application de ce dispositif à l’unanimité, souhaitent orienter ses efforts vers le soutien des marchands de presse de proximité et spécialistes de la presse. 

La dynamique des ventes de presse est indissociable de la bonne santé et de la qualité du réseau de marchands. Or, la filière perd en moyenne 700 points de vente par an. Pour chaque point de vente spécialiste fermé, ce sont en moyenne 80 000€ de chiffre d’affaires et 120 mètres linéaires développés perdus pour la filière. Les récentes mesures engagées par les acteurs du secteur ont permis la revalorisation de la rémunération des marchands de presse et une augmentation de leur commission complémentaire. Ces compléments représentent pour certains une part importante de leur rémunération annuelle. Le règlement mensuel permettra une amélioration significative de la trésorerie des points de vente et contribuera ainsi à leur dynamisme commercial. Ce dispositif s’inscrit dans une démarche positive pour toute la filière presse. 

Nicolas Seinturier, diffuseur - Maison de la Presse à Divonne-les-Bains.

 


"C’est une mesure très positive, nous sommes à la recherche de ces bouffées d’oxygène depuis plusieurs années. C’est un combat des diffuseurs et de ses représentants depuis longtemps. Les compléments de commission représentent presque 40% de mon chiffre d’affaires presse annuel. Ce versement mensuel c’est pratiquement le salaire d’un de mes vendeurs. Pour les magasins avec une forte activité presse, 9 à 10 mois de retard sur le paiement c’est trop important. Cela a un impact sur les relations avec la banque. L’enjeu est réel, une importante Maison de la Presse a fermé dans la région récemment et les problèmes de trésorerie y étaient pour beaucoup."

Jean Sarrand, dépositaire - Alliance Rhône Alpes – Annemasse

 

"Ce règlement mensuel va permettre à certains diffuseurs de stabiliser leur point de vente. Les conséquences sont positives pour les marchands comme pour les dépôts de presse. Les marchands accueillent très bien cette nouvelle. C’est une mesure attendue, une demande que nous entendons régulièrement depuis des années. »

Eric Mauvais, diffuseur - Agora à Antony.

"C’est une très bonne nouvelle ! Pour un point de vente comme le mien, où l’activité presse est importante, la surcommission prend d’autant plus d’ampleur et pèse sur la trésorerie. Etre payé avec quasiment 9 mois de retard sur les ventes effectuées engendre des coûts et des agios difficiles à gérer. Ce versement c’est un nouveau souffle et il me permettra de mieux gérer le fonctionnement de mon magasin."

© MLP, Tous droits réservés